Actualités réseaux

Libssh : Attention le sésame se pâme
Après 4 ans d’existence discrète, une faille affectant libssh 0.8.4 et 0.7.6 vient d’être colmatée. Le problème n’affecte que les serveurs, ce qui provoque une certaine fébrilité dans les rangs de certains éditeurs. Cisco, mais également Red Hat, Suse, Canonical et consorts alertent leurs administrateurs et les poussent à boucher le trou CVE-2018-10933. L’exploitation de […] www.cnis-mag.com | 10/24/18 12:04 AM
En Bref …
Cisco absorbe Duo, spécialiste de l’authentification à facteurs multiples, du SSO et de l’identification des accès distants, pour un montant estimé à 2,35 milliards de dollars. Son patron et fondateur, Dug Song, annonce cette absorption dans une lettre ouverte  www.cnis-mag.com | 10/22/18 3:22 AM
David Ulevitch is now a general partner at Andreessen Horowitz — a big get and the firm’s fourth new GP since June
David Ulevitch has had some strange dealings with investors over the years. Now, Ulevitch is himself one of them. The founder of OpenDNS, a company that sold to Cisco in 2016, is disclosing today that he has joined the venture firm Andreessen Horowitz (a16z) as its newest general partner. He is the fourth general partner […] techcrunch.com | 10/2/18 8:01 AM
Israël en a t-il marre des firmes étrangères qui entrent dans le pays?

« Si vous me demandez si je devrais être content ou triste qu’un autre géant comme Microsoft, Cisco, Appel et Amazone vient ici, ma réponse sera triste, a déclaré Aharon Aharon, le chef de l’Autorité d’Innovation d’Israël, à Calcalist. Si une autre entreprise de ce type s’installe, elle volera plus de personnes d’un endroit à l’autre, [...]

L’article Israël en a t-il marre des firmes étrangères qui entrent dans le pays? est apparu en premier sur IsraelValley.

www.israelvalley.com | 9/30/18 7:55 PM
Cisco : 2,35 milliards de dollars dans l’identification
Cisco absorbe la société Duo pour la somme rondelette de 2,35 milliards de dollars, et ajoute à son catalogue les services SaaS d’identification et d’authentification de cette nouvelle mariée. Des services qui, lorsque les modalités légales de cette opération auront été remplies et approuvées, devraient être peu à peu intégrés notamment aux offres Cloud de […] www.cnis-mag.com | 9/19/18 10:52 PM
En Bref …
5 nouvelles portes dérobées dans les équipements Cisco, nous apprend Tom’s Hardware . Encore des logins codés en dur, des comptes cachés… ce ne sont là que quelques oublis des procédures de debug, bien entendu. www.cnis-mag.com | 9/14/18 6:22 AM
Taxes contre la Chine : les géants de la tech tentent de raisonner Trump
+ VIDEOS. Cisco, Dell, Hewlett-Packard, Juniper, ont écrit à l'administration Trump, démarche inédite. De nouveaux droits de douane punitifs envers la Chine sont en préparation à la Maison Blanche. www.lesechos.fr | 9/7/18 3:27 AM
Financée par Qualcomm et Cisco, Prospera (Israël) a levé $22 millions.

PROSPERA. L’idée au départ était de prévenir les maladies et l’intrusion d’insectes ou d’animaux destructeurs dans les cultures agricoles. Si aujourd’hui, les agriculteurs disposent de données climatiques sans précédents, d’aide à l’irrigation, rien n’existait vraiment pour prévenir ou contenir les ravages d’une épidémie ou de petits rongeurs destructeurs. Dès 2014, Prospera, basée à Tel-Aviv, a [...]

L’article Financée par Qualcomm et Cisco, Prospera (Israël) a levé $22 millions. est apparu en premier sur IsraelValley.

www.israelvalley.com | 7/31/18 5:56 PM
Un an de feuilletons (et c'est reparti pour un tour)
Un an ou presque, déjà, de Feuilletons dans "Le Monde des Livres". Plus d'une quarantaine d'ouvrages chroniqués. Autant de femmes que d'hommes, ou presque. Essentiellement de langue française – six ou sept livres en traduction, seulement (Lispector, Max Frisch, Wilcock, Jim Shepard, Jelinek…). Des gros livres (Jauffret, Bouillier, Lispector), des livres très fins (Auzanneau, Ben Lerner…). Quelques regrets, entre autres celui de n'avoir pu traiter le très beau Lambeau de Philippe Lançon (qui a eu droit aux premières pages du MdL) – mais ouf, j'en ai parlé ici, sur ce blog.

Deux critiques négatives seulement – il faut dire que mon prédécesseur, Eric Chevillard, a dézingué à peu près tout ce qui était dézinguable. Evidemment, comme à chaque fois que vous dézinguez un écrivain, vous obtenez deux sortes de réactions: celle de l'intéressé ou de ses supporters (ce qui m'a valu dans Le Figaro d'être comparé à ces "cuisiniers rasés et barbus qui pullulent dans le XXème arrondissement", et d'être vitupéré dans divers organes fascistoïdes, tiens tiens…); celles de purs et durs (?) qui estiment que descendre des luminaires est du temps et de l'énergie perdues, comme si la critique ne devait être que sérieuse, pondérée, révérencieuse. (L'an prochain, promis, je ferai attention. Je me raserai et je rattraperai le temps perdu par des génuflexions.)

Côté éditeur, une certaine diversité, ou une diversité certaine, comme vous voudrez. P.O.L (3); Verticales (3); L'Arbre Vengeur (3); Rivages (2), Gallimard (1); Héros-Limite (2). Mais aussi: Corti, Tinbad, Cambourakis, L'Olivier, Verdier, Buchet-Chastel, Des Femmes, Lunatique, L'Éveilleur, Le Quartanier… Des livres atypiques: Rouge de soi, de Babouillec, auteure autiste; Transcription, de Heimrad Bäcker; Jours d'inceste, écrit par une anonyme… De sacrés éclats de rire, à la lecture du navrantissime A l'aube, de Philippe Djian, avec son inénarrable et déjà culte "Assise sur le lit, elle tournait en rond"… Des livres poignants, Deuil, de Dominique Fourcade, paru quelques mois après la mort de Paul Otchakovsky-Laurens. Dérangeants: Jours d'inceste. Extraordinaires: Jérôme, de Jean Pierre Martinet (une réédition). Décapants: Play Boy, de Constance Debré… Quelques écrivains dont j'attendais avec impatience le nouveau livre: Jauffret, Bouillier, Marie-Hélène Lafon, Noémie Lefebvre, Stéphane Bouquet, Frédéric Léal, Antoine Boute…

De fulgurantes découvertes (en ce qui me concerne, hein): Clarice Lispector, Jean-Pierre Martinet… Des livres, aussi, que j'ai bien aimés, mais dont je n'ai pas parlé, faute d'avoir trouvé l'angle, ou le ton (le cas, par exemple, du Dernier cri, de Pierre Terzian (éd. sun/sun; ou l'énigmatique livre de Marie Darrieussecq, Notre vie dans les forêt). Certains livres, aussi, dont la déontologie m'empêche décemment de parler (ceux publiés par mes deux éditeurs actuels, Actes Sud et Inculte; ceux écrits par mes compagnons d'Inculte, celui écrit par mon éditeur Yves Pagès – pour ce dernier, je me suis rattrapé sur mon blog). Ceux que j'ai traduits – mais bon, là, hein, faut pas pousser. Quelques-uns, que j'aurais bien égratignés, mais hélas déjà pris, et en plus pour être loués… Et puis tous les livres reçus ou lus ou découverts trop tard, puisque à partir du mois de janvier, on ne parle plus au Monde des livres sortis avant la fin de l'année passée. La loi est dure mais c'est la loi. Plaisir aussi de voir mon feuilleton, une fois par mois, côtoyer l'excellente rubrique consacrée par Céline Minard à la poésie.

Voilà. C'est reparti pour un an… Les livres de la rentrée arrivent déjà, certains très attendus, d'autres profondément surprenants. Eté studieux en prévision (en outre, je me suis promis de lire le très excitant roman de Frank Witzel, Comment un adolescent maniaco-dépressif inventa la fraction armée rouge au cours de l'été 1969, traduit par Olivier Mannoni, paru en avril dernier…). Ah j'oubliais: je vous invite de toute urgence à lire, dès la rentrée, le court et percutant premier roman d'Emma Glass, Pêche (Flammarion) que j'ai traduit. Parce que, bien sûr, je ne pourrai pas en parler dans Le Monde des Livres (pas plus que du phénomaniaque Argent Animal, de Michal Cisco, à paraître au Diable Vauvert). Non mais.

5200 signes chaque semaine pour tenter de parler de style, de cadence, de construction – plutôt que de raconter l'histoire qui est racontée dans le livre, ou de faire le portrait des personnages dont le portrait est fait. 5200 signes pour donner envie aux lecteur.e.s de saisir physiquement l'écriture. Un rendez-vous en page 8 – comme une boule de billard pas pressée de filer à la trappe.



towardgrace.blogspot.com | 6/20/18 10:31 PM
Naztech, 1er incubateur destiné aux entrepreneurs arabes-israéliens.

L’incubateur Naztech à Nazareth ouvert en 2014, fruit d’un partenariat entre Cisco et l’État, est le premier incubateur destiné aux entrepreneurs arabes-israéliens. Dans Le Monde : "Lancée en 2014, la couveuse soutient les entrepreneurs arabes israéliens spécialisés dans les nouvelles technologies. Ils ont fait tout le chemin depuis Israël pour être présents à une conférence [...]

L’article Naztech, 1er incubateur destiné aux entrepreneurs arabes-israéliens. est apparu en premier sur IsraelValley.

www.israelvalley.com | 6/11/18 6:32 PM
A paraître ::: en traduction
Lors d’une conférence sur la finance en Amérique du Sud, une idée germe dans l’esprit de cinq économistes : l’argent animal. Cette nouvelle monnaie serait vivante et donc capable de se reproduire. Mais l’idée n’est pas accueillie avec enthousiasme par tout le monde et les cinq économistes vont être la cible de calomnies, de menaces et d’attaques.
Dès lors le climat de tension et de mystère qui marque le début d’Argent animal n’a de cesse de s’épaissir, le roman alternant rêves, délires, considérations philosophiques ou économiques… Les histoires s’engendrent les unes les autres, à l’infini, de la même façon que l’argent animal croît sans cesse et se multiplie, envahissant le monde.

::: Michael Cisco, Argent Animal, Diable Vauvert (A paraître le 6 septembre)



(+)




Il est arrivé quelque chose à la jeune Pêche, du sang coule entre ses cuisses. Ça lui fait mal de marcher mais elle parvient à rentrer à la maison en titubant où le cauchemar continue, avec ses parents qui ne semblent s’apercevoir de rien. Seule ou presque, elle va devoir vivre avec un corps meurtri qui change de façon inquiétante, hantée par son agresseur, l’affreux Lincoln aux relents de saucisses. Pour suivre Pêche au plus près, Emma Glass invente en même temps qu’un monde loufoque une langue charnelle et musicale, où chaque mot tente à la fois d’incarner et de réparer l’irréparable. Premier roman fascinant par son inventivité rythmique, Pêche explore les jours et les nuits d’une chair blessée et fait de l’empathie une expérience inédite, physique.

::: Emma Glass, Pêche, Flammarion (A paraître le 22 août)








towardgrace.blogspot.com | 6/6/18 7:45 PM
Le Botnet qui est installé sur 500 000 routeurs est pire qu'on le pensait

Le 26 mai dernier, nous vous apprenions que Cisco avait découvert un botnet installé sur un demi million de routeurs de marques variées et exploité activement.
Son étude poussée a permis de s'apercevoir qu'il est en fait encore plus dangereux qu'on pouvait le penser au départ.
En effet, son code a dévoilé qu'il a des capacité d'attaques appelées "Man in the Middle". Ces attaques lui permettent de récupérer en clair du trafic que l'on pense chiffré et de récupérer à cette occasion identifiants et mots de passe ainsi que d'autres données sensibles qui seront acheminés vers ceux qui contrôlent ce réseau. Pour cela, le routeur va tenter de bloquer les connexions chiffrées et ainsi obliger les utilisateurs à se connecter sans chiffrement.

Si les détails vous intéressent, Cisco a publié sa nouvelle étude à ce sujet.

macbidouille.com | 6/6/18 11:00 AM
GLOSFER recrute Monique Morrow, ancienne chef de la technologie à Cisco
GLOSFER (Taewon Kim; chef de la direction), la plus importante société sud-coréenne vouée à la chaîne de blocs, annonce que Monique Morrow, ancienne chef de la technologie... www.lelezard.com | 5/29/18 7:31 AM
Un demi-million de routeurs infectés par des pirates

Des chercheurs de Cisco ont annoncé avoir découvert un malware baptisé VPN Filter ayant infecté un demi million de routeurs.

Cela concerne nombre de produits, des routeurs Linksys, MikroTik, Netgear, TP-Link et des NAS QNAP.

Une fois le routeur pris sous contrôle, les pirates peuvent récupérer les données qui transitent mais aussi utiliser la puissance et la bande passante des appareils pour perpétrer des attaques.

Comme toujours, la principale difficulté pour en venir à bout sera autant de développer des patchs que d'arriver à informer et convaincre les propriétaires de ces appareils de les appliquer.

[MàJ] Le FBI appelle les propriétaires de routeurs à les redémarrer. En effet, l'attaque n'étant pas persistante après redémarrage, ils ne participeront plus à des attaques après cela, tout du moins jusqu'à ce qu'ils soient de nouveau infectés ou qu'une mise à jour de leurs fabricants ne comble la faille.

macbidouille.com | 5/25/18 7:41 PM
Un demi-million de routeurs infectés par des pirates

Des chercheurs de Cisco ont annoncé avoir découvert un malware baptisé VPN Filter ayant infecté un demi million de routeurs.

Cela concerne nombre de produits, des routeurs Linksys, MikroTik, Netgear, TP-Link et des NAS QNAP.

Une fois le routeur pris sous contrôle, les pirates peuvent récupérer les données qui transitent mais aussi utiliser la puissance et la bande passante des appareils pour perpétrer des attaques.

Comme toujours, la principale difficulté pour en venir à bout sera autant de développer des patchs que d'arriver à informer et convaincre les propriétaires de ces appareils de les appliquer.

macbidouille.com | 5/23/18 5:41 PM
Cisco is acquiring business intelligence startup Accompany for $270M
Cisco just announced an agreement to acquire Accompany, which uses artificial intelligence to build databases of people and relationships at companies. Founder and CEO Amy Chang has compared the product to a digital chief of staff or personal assistant, giving executives the context they need before conversations and meetings. Cisco plans to incorporate Accompany technology […] techcrunch.com | 5/1/18 10:49 AM
Ampersand, espace de coworking pour ultra-orthodoxes à Bnei Brak (Israël).

Ampersand, un nouvel espace de coworking ultra-orthodoxe en Israël, devrait commencer ses opérations la semaine prochaine à Bnei Brak, une banlieue ultra-orthodoxe de Tel-Aviv. Établie par KamaTech, une organisation à but non lucratif travaillant pour intégrer la population ultra-orthodoxe d'Israël dans son industrie technologique, Ampersand est soutenue par Cisco et a reçu le mentorat du [...]

L’article Ampersand, espace de coworking pour ultra-orthodoxes à Bnei Brak (Israël). est apparu en premier sur Israelvalley.

www.israelvalley.com | 4/17/18 8:00 PM
Cybersécurité : L'exigence de s'adapter à la montée en puissance des cyberattaques
La formation des ressources humaines sur la cybersécurité est l'arme contre la fréquence des cyberattaques en pleine explosion à cause des enjeux économiques, géostratégiques. C'est tout l'enjeu d'un atelier sur les technologies émergentes et la cybersécurité, organisé récemment par Cisco en partenariat avec l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Les nouvelles technologies offrent à l'Afrique des opportunités pour rattraper son retard. Mais le continent noir, comme le reste du monde, sont tenus de se (...) - 04. Avril 2018 / 14. Cybersécurité/Cybercriminalité www.osiris.sn | 4/14/18 12:55 PM
Bou Ismaïl : Séminaire CISCO sur la cybersécurité
La direction de la formation professionnelle de la wilaya de Tipasa s’attelle à organiser un séminaire CISCO sur la cybersécurité et les technologies innovantes et émergentes dans le domaine du réseau au niveau du centre d’excellence de Bou Ismaïl, du 15 au 17 avril 2018. Par les temps qui courent, la pertinence et l’importance de la thématique de cette rencontre sont d’actualité. Les risques d’intrusion prennent de l’ampleur au niveau de plusieurs institutions publiques et également dans les administrations étatiques. Le département ministériel de Mohamed Mébarki, en partenariat avec CISCO, tentera de présenter les dernières nouveautés du programme Networking Academy afin de pouvoir cibler les besoins vitaux pour la formation des techniciens, pour éventuellement faire face à ces attaques dangereuses utilisées par le biais des nouvelles technologies. Les trois journées seront trop chargées, selon un responsable du secteur. La formation et la certification SDN (Software Defined Networking) des instructeurs du département ministériel de Hadjar, d’une part, et celle des ingénieurs de plusieurs départements ministériels, d’autre part, sont prévues à l’issue de ce conclave scientifique au Centre d’excellence de Bou Ismaïl. Les organisateurs de ce séminaire s’attendent à recevoir plus de 200 personnes en quête d’une sécurité de leurs réseaux informatiques, internes et externes.    www.elwatan.com | 4/13/18 12:00 AM
Cybersécurité : Les nombreuses vulnérabilités de l’Afrique exposées à Oran
C’est ce qui ressort à titre comparatif pour les cas de l’Algérie, de la Tunisie et du Mali. L’Algérie occupe la 181e place, donc très bien placée comparée à la Tunisie (131) et surtout au Mali (73). «Le Mali ne met pas beaucoup de contenus mais ce qu’il met est exposé», explique Flavien Vivier.   Délocalisé à Oran après un changement de dénomination conforme à la dimension africaine qu’on a voulu lui donner, l’«African Cyber Security Summit» (ACCS) revient pour une 6e édition organisée au CCO du 3 au 5 avril sous l’intitulé «La cybersécurité à l’ère de la transformation digitale africaine». La cérémonie d’ouverture, qui a eu lieu dans la soirée de mardi en présence de Abderrazak Henni, directeur général de la modernisation au ministère de l’Intérieur, a été marquée par la présentation des résultats d’une étude dénommée «Baromètre 2018 cybersécurité des entreprises et institutions algériennes». Celle-ci a été présentée par Mehdi Zakaria, président de l’ACSS, qui met en avant l’objectif de sensibiliser les acteurs concernés par l’IT, c’est-à-dire les entreprises, les institutions, les décideurs mais aussi le grand public sur l’importance de la cybersécurité et de la protection des données, qui ne doivent plus être considérées comme des préoccupations secondaires mais comme partie intégrante des stratégies de développement. L’enquête en question menée avec Rapid 7 a concerné plus de 1000 répondants avec des majorités relatives décrivant un univers dominé par le privé (38%), l’entreprise de taille moyenne (29%), le secteur de l’informatique, des télécoms et de l’internet (23%). Elle confirme en quelque sorte le bond de 36 places effectué par l’Algérie dans le domaine de la cybersécurité, passant à la 67e place du classement mondial 2017 établi par l’UIT, mais on considère que beaucoup d’efforts restent à faire. A titre indicatif, à la question «qui est en charge de la sécurité informatique ?» 33% des sondés ont répondu que celle-ci est assumée par un responsable de la sécurité des systèmes d’information, ce qui est jugé encourageant. Cependant, s’agissant du type d’incident auquel on a affaire (virus, malware, etc.), une majorité de 32% a répondu qu’elle n’a pas subi d’attaque mais, précise Mehdi Zakaria, il y a de fortes chances que les concernés ne le savent pas. «Les attaquants élaborent des stratégies qui leur permettent de cibler les parties les plus vulnérables ou celles qui leur ouvrent toutes les portes des autres composantes du réseau ou du système informatique mais aussi celles qui les rendent le moins visibles», explique-t-il pour insister sur la nécessité d’établir des politiques de sécurité (seulement 36% de réponses positives, mais 19% pour projets en cours) et de commander des audits de sécurité réguliers (seulement 23% de réponses positives). L’autre aspect pris en compte dans cette étude concerne l’utilisation du «cloud» pour partager des documents professionnels. Ici, le «non» recueille 42% des réponses et le «oui» est partagé entre ceux qui passent par l’accord de la direction informatique (30%) et ceux qui outrepassent cette «prérogative» (17%), ce qui pose également problème. Le président de l’ACSS précise à ce sujet que même pour le cas du «non», la réalité est qu’on utilise le «cloud» sans le vouloir. Concernant l’hébergement des données (sites web, e-mails, etc.) à l’étranger, il ressort que 45% des répondants recourent à cette solution, mais 45% ont répondu par la négative. Là aussi une précision s’impose compte tenu du fait que parmi 1000 entreprises prises en considération, 500 déclarent stocker leurs données en Algérie. «Ce n’est pas possible !» tranche-t-on. «Nous avons le sentiment de stocker en Algérie via des sociétés de droit algérien, mais en réalité les données sont à l’étranger», soutient Mehdi Zakaria. La question suivante en dit long sur un état d’esprit en rapport avec la confiance. A la question «hébergerez-vous vos données chez un hébergeur cloud algérien ayant ses Datacenters ?» le «non» totalise 57% contre 29% pour le «oui». Hormis l’effort de sensibilisation qui reste à faire ,car cette possibilité va se concrétiser, l’intervenant prévient qu’«en cas d’attaque, les possibilités de recours à l’étranger sont quasi nulles». Pour conclure, l’étude s’est intéressée aux principaux obstacles à l’adoption de politiques de sécurité des données, où il ressort que le manque de personnel qualifié vient en tête avec 52%, suivi par le manque de budget (35%) et la complexité de la technologie (34%). La complexité de la technologie, c’est justement ce qui a été développé dès le lendemain lors des premières plénières thématiques animées par des experts représentant des firmes internationales réputées dans le domaine de la sécurité informatique. C’est l’exemple de Hamid Boughazi, directeur régional Afrique du Nord et Afrique francophone de Fortinet. Dans son intervention, il a avancé l’idée de se prémunir contre l’inconnu en développant une automatisation de la réaction, car les attaquants redoublent d’ingéniosité et les méthodes basées, par exemple, sur la détection des signatures ne suffisent plus désormais. «Vous êtes attaqués sur quelque chose que vous ne voyez même pas», prévient-il pour mettre en avant le recours à l’intelligence artificielle, mais aussi à des politiques de gestion qui tiennent compte de la complexité de certaines organisations et qui exigent une même maturité des équipes informatiques opérant sur les différents sites. Consultant sécurité pour l’Afrique chez Cisco, Babacar Wagne s’intéresse également à la relation attaquant/défendant et considère que les premiers utilisent les nouvelles technologies car elles sont moins sécurisées. Selon un rapport établi par sa société, il fait ressortir un classement des extensions qui véhiculent des menaces dont office, archive (à l’exemple de rar) et du PDF. Pour ce dernier cas, il a tenu à prévenir les usagers du fait que le PDF attache lui-même de l’office et donc des fichiers qui peuvent s’exécuter à l’insu. «L’Afrique du point de vue d’un hacker» est l’intitulé de l’intervention de Flavien Vivier, ingénieur en solutions de sécurité chez Rapid 7. Il se base sur un projet dénommé Sonar, qui réalise des études sur la base de scans de tout l’internet afin d’évaluer l’exposition aux vulnérabilités. «Si Sonar peut voir votre exposition, un attaquant le peut aussi», indique-t-il et c’est partant de là que les données de ce projet sont rendues publiques (sonar.labs.rapid7.com) afin de contribuer à la sécurité des systèmes informatiques dans le monde. Un classement des 183 pays a été établi et il s’avère d’abord que l’exposition d’une plus grande quantité de choses sur internet ne dépend pas des PIB des pays pris en considération et où plus on est en bas du tableau mieux on est. C’est ce qui ressort à titre comparatif pour les cas de l’Algérie, de la Tunisie et du Mali. L’Algérie occupe la 181e place, donc très bien placée comparée à la Tunisie (131) et surtout le Mali (73). «Le Mali ne met pas beaucoup de contenus, mais ce qu’il met est exposé», explique Flavien Vivier. Néanmoins, prévoit-il : «L’Algérie ne restera pas dans cette place, parce qu’avec le développement prévu du e-paiement nous allons assister à la création de plus en plus de sites de vente et de sites web et donc à plus d’exposition.»   www.elwatan.com | 4/5/18 12:00 AM