Les Unix Open Source

Les UNIX Open Source : BSD, LINUX et les Autres

BSD

BSD = Berkeley Software Distribution

Version d’UNIX développé entre 1977 et 1995 par l'université de Berkeley en se basant initialement sur le code sources UNIX sous licence AT&T

Recherches en partie financée par le DARPA : c’est sous BSD que le protocole TCP/IP a été implémenté, et que les premières briques de l’Internet ont été développées

Entre 1992 et 1994 un différent oppose AT&T et l’université de Berkeley sur l’utilisation d’une partie du code sous licence AT&T dans BSD

En 1994, un accord est définitivement trouvé et une version ne contenant plus aucun code AT&T est finalement distribué (4.4BSD-Lite) sous licence dite BSD.

La licence BSD autorise la distribution libre sous forme source ou binaire, sous la seule obligation de citer la contribution historique de l’université de Berkeley.  Elle permet tout type d’utilisation y compris commerciales, sans aucunes contraintes.

Un code d’une maturité exceptionnelle.  Implémentation de référence pour IPv4 et IPv6 (projet Kame)

BSD Aujourd’hui

Trois projets parallèles avec des focus différents.  Un code sources initial commun (4.4BSD-lite), une même philosophie et des contributions croisées

FreeBSD

  • Platformes : i386, Alpha, IA-64, AMD64, UltraSPARC
  • Focus  : hautes performances, stabilité, facilité d’installation
  • Usages : serveurs de fichier et serveurs Internet hautes performances

NetBSD

  • Platformes : près de 50 plateformes supportées (tous les processeurs du marché)
  • Focus : portabilité, stabilité
  • Usages : systèmes embarqués, UNIX sur architectures « exotiques »

OpenBSD

  • Plateformes : i386, Alpha, AMD64, sparc, sparc64, hppa,, macppc
  • Focus : sécurité, qualité du code, stabilité
  • Usages : plateformes de sécurité (firewall, VPN, cryptographie, PKI)

Linux

Version d ’UNIX développé a partir de 1991 par Linus Torvalds et de nombreux autres contributeurs en se basant initialement sur le code sources de MINIX (Andy Tanenbaum)

  • développé initialement sur l’architecture i386, puis ultérieurement porté sur d’autres processeurs.  Au départ, juste un kernel et quelques utilitaires (GNU tools)
  • Avec le temps, différents groupes ont distribué LINUX avec leur propres choix d’utilitaires autour du noyau LINUX de Linus Torvalds

==>      Apparition de nombreuses distributions LINUX

Licence GPL : licence de type « viral », elle impose la redistribution en code source de toute modification ou ajout fait au code initial.

Linux aujourd'hui

Un seul Kernel (kernel.org).  Une multitude de distributions

Principales distributions commerciales

o    Red Hat, SuSE, MandrakeSoft

parfois une confusion entre fonctionnalité de serveur et de workstation

une course aux nouvelles fonctionnalités au détriment de la qualité et de la robustesse (notamment bugs de sécurité)

Principales distributions non commerciale

o    Debian

pour les « puriste », la plus stable des distribution LINUX

o    Ubuntu


Linux chez les constructeurs

Un discours assez ambigu chez les principaux constructeurs (SUN, HP, IBM, Dell)

Tous les constructeur ont du LINUX à leur catalogue sur

i386, AMD et Itanium

 

Seul IBM supporte LINUX sur son architecture de processeurs (Power)

Pas de réel support LINUX sur processeur RISC en dehors d ’IBM

LINUX ne remplacera pas les UNIX des constructeurs (tout du moins a court et moyen terme)

 

Les Autres UNIX

Apple (MacOsX)

Modèle mixte : kernel Open Source, environnement graphique propriétaire.

SUN (Solaris10)

Sun ouvre le code de Solaris10 à la communauté Open Source : Open Solaris